"Arme blanche ancienne, sabre, épée, armes à feu, antiquité militaire"

Le spécialiste français des armes anciennes

Epée

Au milieu du XVIIIe siècle, l’épée est parvenue à son stade d’évolution ultime. Au combat, elle donne de moins en moins satisfaction face à des adversaires qui ont adopté le sabre. L’épée s’allège, s’affine, restant uniquement propre à l’escrime d’estoc, devenant de plus en plus décorative, elle revêt des matériaux luxueux.
Au-delà de l’outil qu’elle est sensée demeurer, elle se rapproche  de l’œuvre d’art, expression de la virtuosité de l’artisan qui l’a façonnée. Si à la fin du XVIIIe siècle, l’épée se doit d’être encore quelque peu fonctionnelle elle reflète surtout le statut social de son propriétaire civil ou militaire.

Sabre

Venu dans le courant du XVIIIe siècle des confins de l’Europe, alors au contact des Turcs, le sabre va supplanter l’épée. Sa lame à un seul tranchant permet une plus grande rigidité autorisant l’escrime de taille aussi bien que d’estoc. Il va ainsi rapidement s’imposer et devenir l’arme blanche principale de la cavalerie et une bonne arme d’appoint pour l’infanterie.
En même temps que son usage se répand, on assiste à l’apparition d’une grande quantité de modèles destinés à des emplois tout aussi variés. Au début du XIXe siècle, le sabre a été unanimement adopté pour le combat. L’épée est définitivement reléguée à un rôle purement symbolique.

Arme à feu & antiquité

Arme à feu : les XVI et XVII sont marqués par l’expansion importante des armes à feu, en Europe comme ailleurs. Les stratégies militaires comme politiques vont rapidement s’adapter et répondre à l’impact de cette nouvelle technologie. Ainsi dès le XVIIIe siècle,  au sein des armées, le rôle prépondérant est désormais occupé par l’arme à feu, reléguant l’arme blanche dans un rôle d’arme d’appoint.

Antiquité militaire : le domaine est très vaste : qu’il s’agisse d’iconographie, de pièces d’équipements complètes ou de leurs divers éléments, d’uniformes ou encore de  cuivreries,  il englobe par définition tout objet dont la charge militaire et historique est avérée.

Un renseignement ?

Nouveautés

Précédent
Grand yatagan Algérien vers 1830/40 -Great Algerian yatagan mid XIXth century

  Grand yatagan Algérien vers 1830/40. Monture en laiton repoussé et gravé de...

sabre de hussard fin XVIII ème siècle / hussar saber, end of XVIIIth century

Sabre de hussard, datant de la fin du XVIIIème siècle. Monture unie en laiton. Calotte à...

Sabre d’officier de cavalerie Mle 1822 / French cavalry officer saber pattern 1822

Sabre d’officier de cavalerie Mle 1822, par Manceaux à Paris. Monture en bronze...

Lame et parties de monture d’épée, fin XVII / début XVIII ème siècle

Pommeau globuleux en laiton, fusée filigranée de laiton et bagues basales moulurées....

Paire d’épées de duel.

Paire d’épées de duel datant du milieu du XIX ème siècle. Monture en laiton...

Rapière « squelette », fin du XVI ème siècle.

Imposante rapière « squelette » datant des années 1580/1610....

Sabre de cavalerie modèle An XIII

Sabre de cuirassier ou de dragon modèle An XIII. Pommeau court découpé en accolade....

Sabre de cavalerie modèle An XIII

Sabre de cuirassier ou de dragon modèle An XIII. Calotte courte à base découpée en...

Glaive modèle 1831

Glaive des troupes à pied modèle 1831. Monture en laiton moulé. Pommeau ovoïde et...

Epée d’officier de Marine

Epée d’officier de Marine d’époque IIIème république. Monture entièrement en...