Posts made in mars, 2016

Sabre d’officier d’infanterie Modèle 1882 destiné aux colonies.

Articles par à Mar 20, 2016 dans Sabre, Slider | 0 commentaires

Sabre d’officier d’infanterie Modèle 1882 destiné aux colonies.

Sabre d’officier d’infanterie du modèle 1882, destiné à un usage aux colonies. Monture entièrement nickelée à trois branches secondaires. Calotte à longue queue, fusée de corne filigranée. Branche de garde percée  d’un œillet en partie supérieure. Imposante lame surdimensionnée ( 2,9 cm au talon, pour 89,5 cm de longueur), à double tranchant et une gouttière sur chaque face. Fourreau acier à un anneau. (Le sabre comme le fourreau sont à l’état proche du neuf). Prix : 650 Euros.    ...

Lire la suite..

Paire de grandes lithographies d’après P.A. PROTAIS.

Articles par à Mar 20, 2016 dans Antiquité, Slider | 0 commentaires

Paire de grandes lithographies d’après P.A. PROTAIS.

Paire de grandes lithographie (en cadres modernes de 98 X 70 cm et marie-louise de 8 cm sur le pourtour) par P.A.PROTAIS et gravées par A. DURAND. « AVANT LA BATAILLE et APRES LA BATAILLE » Epoque 1876. Paul Alexandre PROTAIS.  (Paris 1825-1890) Peintre Français d’histoire, élève du peintre d’histoire Auguste Desmoulins, Protais suivit l’armée Française durant la guerre de Crimée, la campagne d’Italie de 1859 et la guerre Franco-Allemande de 1870. Pendant les alertes, il se plaçait au milieu des soldats et fut blessé à 3 reprises. Il fut plusieurs fois médaillé au salon de Paris sous le Second Empire. Peu de peintres ont été aussi populaires que Protais à son époque. Prix : 700 Euros.      ...

Lire la suite..

Epée d’officier supérieur d’état-major, époque premier Empire.

Articles par à Mar 18, 2016 dans Epée, Slider | 0 commentaires

Epée d’officier supérieur d’état-major, époque premier Empire.

Epée d’officier supérieur d’état-major, d’époque premier Empire. Monture de très grande qualité, entièrement en bronze ciselé et doré (98 % de la dorure originale est encore présente). Pommeau « en crosse » orné d’une feuille d’acanthe. Fusée à plaquettes de nacre striées horizontalement. Garde figurant un masque léonin en partie médiane et des rameaux de laurier de part et d’autre. Plateau en demi lune « aux lions affrontés » en partie haute. Il présente au centre, le buste d’Athéna, inscrit dans une couronne de lauriers, brochant sur deux épées et deux haches, le tout accosté de casques à l’antique. Lame triangulaire (78,5cm) gravée « IGB » au talon (pour Johan et Clemens Boegel à Solingen) puis des classiques fleurettes et trophées d’armes. Elle présente encore de bon restes de bleu et or d’origine sur le premier tiers. La seconde partie est en patine noire mais sans oxydation profonde (un léger nettoyage est à même de lui redonner un aspect proche de celui d’origine). Prix : 600...

Lire la suite..

Epée d’officier supérieur d’époque Premier Empire.

Articles par à Mar 18, 2016 dans Epée, Slider | 0 commentaires

Epée d’officier supérieur d’époque Premier Empire.

Epée d’officier supérieur Premier Empire. Belle monture en bonze doré d’une très grande qualité de ciselure (dorure d’origine présente à 80 %). Pommeau incliné vers l’avant, ciselé d’une frise de lauriers sur le pourtour et figurant dans un cartouche sur chaque face, un bâton de foudre ailé avec des éclairs. Fusée cloisonnée de nacre unie comportant des tigelles ciselées de fleurettes aux angles. Garde ciselée en partie haute d’une tête d’aigle, puis d’une chute de virgules foliacées. Le clavier ciselé sur l’extérieur d’une frise de lauriers, présente en son centre une déesse antique couchée. Quillon sculpté d’une tête de lion. Lame (80 cm), à double tranchant et méplat central, gravée « N K » au talon puis des classiques fleurettes et trophées d’armes. Le premiers tiers comporte encore une large part de bleu et or tandis que la seconde partie est en patine noire mais sans oxydation profonde (un léger nettoyage est suffisant pour retrouver son poli d’origine). Prix : 600...

Lire la suite..

Epée de la fin du règne de Louis XVI / révolution.

Articles par à Mar 17, 2016 dans Epée, Slider | 0 commentaires

Epée de la fin du règne de Louis XVI / révolution.

  Epée dite « épée-uniforme », vers 1786-1789. Monture en bronze argenté (argenture d’origine présente à 75%). Pommeau au casque à grille empanaché. Fusée filigranée de fils d’argent (un peu distendus) comportant deux bagues de fils tressés en partie haute et basse. Branche de garde et quillon à pans. Plateau asymétrique à échancrure, incliné sur sa face avant. Lame triangulaire (83,5 cm), marquée  » I S et C » au talon (pour  Johan Shimelbusch et Cie à Solingen). Elle est gravée au tiers des classiques trophées d’armes et de feuillages et présente encore en grande partie le bleu et la dorure (le bleu a viré au noir). Bon fourreau de cuir à deux garnitures en laiton argenté décorées au trait Vendue...

Lire la suite..