Posts made in mai, 2016

Sabre de Dragon Modèle AN XI.

Articles par à Mai 8, 2016 dans Sabre, Slider | 0 commentaires

Sabre de Dragon Modèle AN XI.

Sabre de dragons modèle AN XI. Monture en laiton. Calotte à courte queue découpée en accolade. Poignée de bois à virole basale, recouverte de basane et filigranée d’un fil torsadé. Les trois branches secondaires se rejoignant à l’aplomb du pommeau. La branche principale est très nettement poinçonnée de Versailles et d’un « C » sous étoile. Un « B » sous étoile est également bien visible sur l’arrière du plateau ainsi que trois autres lettres sur le dessous. lame à double pans creux (97 cm) légèrement émoussée, gravée au dos : « Manuf ure Imp ale du Klingenthal 9 bre 1813 » et poinçonnée très lisiblement dans l’un des pans creux : « L », « B » et « K » pour Lobstein Bick et Krantz qui officiaient à Klingenthal à cette période. Fourreau de cuir fort (ancien mais postérieur) à trois garnitures laiton agrafées et découpées en accolades. Les deux supérieures munies d’anneaux en fer. La bouterolle comporte une grosse boule moulurée en fer à son extrémité. Prix : 2 900...

Lire la suite..

Epée civile « acier et or » d’époque Louis XV.

Articles par à Mai 8, 2016 dans Epée, Slider | 0 commentaires

Epée civile « acier et or » d’époque Louis XV.

Très belle épée de ville ou de cour d’époque Louis XV. Monture entièrement en acier. Pommeau globuleux surmonté d’une embase de rivure moulurée. Branche de garde arrondie et quillon sphérique. Pas d’âne fonctionnel et plateau en coquille bivalve. Fusée de bois entièrement filigranée de fils torsadés de plusieurs diamètres. L’ensemble de la monture est ciselée et gravée en ronde-bosse de volutes, palmettes et rinceaux. Tous les fonds ciselés « au sable » ont été dorés, contrastant ainsi avec les motifs en fort relief qui sont laissés au naturel. Forte lame triangulaire (84 cm de long pour 2,7 cm de large au talon)  en patine grise (quelques traces de gravures au premier tiers). Fourreau de cuir brun sur alèses (le cuir est un peu sec par endroits) à trois garnitures en fer découpées en accolades et décorées au trait. Les bords des garnitures sont également dorés. Prix : 1 000...

Lire la suite..

Epée d’officier d’état-major, d’époque Restauration.

Articles par à Mai 8, 2016 dans Epée, Slider | 0 commentaires

Epée d’officier d’état-major, d’époque Restauration.

Epée d’officier d’état-major d’époque restauration. Monture en bronze argenté. Pommeau gravé des attributs ailés d’état-major. Quillon plat ciselé d’une marguerite. Fusée d’ébène quadrillée. Clavier en demi-lune « aux lions affrontés » ajourés, figurant au centre les armes de France dans une couronne de lauriers reposant sur des glaives et des haches. De part et d’autre, deux casques antiques. L’ensemble est souligné d’une guirlande de feuilles de chêne. Lame « demi-espadon » (83 cm) gravée au tiers des classiques fleurettes, en patine grise (restes de dorure au talon et dans les fonds de gravures). Elle est marquée IS et C au talon (pour Johann Schimelbush et Cie de Solingen). Fourreau de cuir sur ossature bois, (ancien mais postérieur) à deux garnitures laiton argenté découpées en accolades et gravées au trait. Prix : 550 Euros....

Lire la suite..

Sabre de cavalerie légère modèle 1822

Articles par à Mai 1, 2016 dans Sabre, Slider | 0 commentaires

Sabre de cavalerie légère modèle 1822

Sabre de troupe, de cavalerie légère modèle 1822. Monture en laiton à deux branches secondaires. Calotte à queue courte et bourrelet. (branche de garde numérotée « 1434 ») Fusée de bois filigranée de deux fils torsadés (petits manques de basane en partie basse de la fusée). Lame blanche (89,5 cm) en très bon état et exempte de toute piqûre, à pans creux et gouttière le long du dos. Elle est marquée au dos : Manuf re R le Chât lt Mars 1838 – Cav Lre M le 1822 (pour Manufacture Royale de Châtellerault Mars 1838 Cavalerie légère Modèle 1822) Le « 3 » de 1838 est surchargé d’un « 4 »: peut-être s’agit-il d’un retour de ce sabre en manufacture en 1848 ? Fourreau fer à cuvette rivetée sur chaque face (poinçons ovales »J » et « C » en partie haute et n°1434 sur le bracelet), un seul anneau, dard asymétrique. Prix : VENDU....

Lire la suite..

Epée de ville ou de cour, début XVIIIe siècle.

Articles par à Mai 1, 2016 dans Epée, Slider | 0 commentaires

Epée de ville ou de cour, début XVIIIe siècle.

Très belle épée de ville ou de cour, d’époque régence/début Louis XV. Monture entièrement en laiton doré, de style rocaille. Pommeau, branche de garde, nœud de corps et plateau sont profusément ornés en ronde-bosse, de tambours et d’instruments de musique, le tout souligné de volutes et de filets. Fusée globuleuse filigranée alternativement de fils torsadés de différents diamètres et d’un ruban plat. Elle comporte deux bagues de fils tressés à chaque extrémité. Large lame (2,6 cm au talon  pour une longueur de 79,5 cm) en patine grise, à double tranchant et méplat central. Elle présente sur le premier tiers et sur chaque face, inscrits dans un cartouche, de nombreux motifs géométriques tels que des étoiles et des volutes, ainsi qu’une devise en latin. Fourreau de cuir brun sur bois (le cuir est un peu racorni par endroits) à deux garnitures laiton découpées en accolades et ciselées de rinceaux feuillagés. Prix : 1 000...

Lire la suite..