Posts made in octobre, 2017

Pesh-kabz, Inde, milieu XVIIIème siècle.

Articles par à Oct 22, 2017 dans Antiquité, Slider | 0 commentaires

Pesh-kabz, Inde, milieu XVIIIème siècle.

Important Pesh-kabz, Inde Moghul,milieu XVIIIème siècle. Très grosse poignée (13 cm),en jade vert foncé tirant sur le noir (néphrite), comportant au sommet un anneau de dragonne en laiton, finement travaillé à jours. Puissante lame en très fin damas (34 cm), à dos plat, signée au talon en caractères sanscrits. Fourreau de galuchat vert sur ossature bois (galuchat sans doute postérieur). En dépit de son fourreau re-gaîné ultérieurement, cette pièce est exceptionnelle de par ses dimensions et son état général. Prix : 4 800 Euros.  ...

Lire la suite..

Dague Perse, milieu XIXème Siècle

Articles par à Oct 22, 2017 dans Antiquité, Slider | 0 commentaires

Dague Perse, milieu XIXème Siècle

Dague Perse, milieu XIXème siècle. Grande poignée en os (13,5 cm), abondamment sculptée en ronde-bosse de personnages royaux et de motifs géométriques. Puissante lame à forte courbure (26cm) à deux tranchants, gravée au tiers et sur chacune des faces, de fines volutes et d’entrelacs (restes de dorure). La première moitié de l’un des tranchants, ménage un dos plat ouvragé, sur lequel figurent également de fines gravures. Sans fourreau. Prix : 1 500 Euros....

Lire la suite..

Sabre à l’orientale d’époque Premier Empire

Articles par à Oct 8, 2017 dans Sabre, Slider | 0 commentaires

Sabre à l’orientale d’époque Premier Empire

Très beau sabre Français à l’orientale, de type « Kilidj », d’époque Premier Empire. Longue poignée « en crosse » à plaquettes de corne blonde (un léger fêle sur la face interne), comportant en partie haute, des œillets de dragonne, gravés de stries et soulignés d’une frise de perles. Un médaillon ovale figure sur chaque face en partie centrale. Large croisière « à l’orientale » à quillons en amandes. Elle est très finement gravée sur le pourtour et présente des fleurs au centre. Puissante lame plate « de prise », de type « Kilidj » (79 cm), en damas de très grande qualité. Cette lame a très probablement été fabriquée vers 1730-1750 en raison de la double signature en Kofgari qui y figure : L’une demeure bien visible tandis que la seconde, située plus haut est en grande partie masquée par les renforts d’acier,typiques des montages de soies européens (quelques manques en bordure de la signature). Fourreau de chagrin noir sur ossature bois, avec couture métallique sur l’une des faces (cuir ciré et un peu rétréci près des garnitures). Il comporte quatre garnitures en laiton doré, finement gravées sur les deux faces, de motifs floraux et de rinceaux. (restes de dorure dans les creux). Ce sabre, tant dans son style général et son ornementation, que dans sa qualité d’exécution, est à rapprocher des productions du fourbisseur Parisien Pirmet, qui exerçait durant le Premier Empire....

Lire la suite..