Posts made in janvier, 2018

Ceinturon d’officier d’époque Ancien Régime

Articles par à Jan 26, 2018 dans Antiquité | 0 commentaires

Ceinturon d’officier de cavalerie, d’époque Ancien Régime. Confectionné en chagrin blanc à l’extérieur (quelques taches), il est doublé sur les faces internes d’une fine peau chamoisée de couleur beige très finement cousue et comporte toute sa  bouclerie de laiton, excepté la plaque. Les deux suspentes porte-sabre sont munies de boucles rectangulaires en laiton fondu et ciselé, à ardillons de fer (quelques trous d’insectes au revers des suspentes). Prix : 800...

Lire la suite..

Ceinturon de cuirassier / dragon

Articles par à Jan 26, 2018 dans Antiquité, Slider | 0 commentaires

Ceinturon de cuirassier / dragon

Ceinturon de troupe de cuirassier ou de dragon d’époque Premier Empire. Confectionné en buffle blanc cousu, il comporte encore toute sa bouclerie en laiton et ses deux bélières (le porte baïonnette de la partie centrale a été coupé). Il est muni d’une plaque en laiton unie (8,7 cm X 7 cm), contemporaine, mais pas au modèle des Cuirassiers, comportant au dos deux ardillons en fer. Prix : 500...

Lire la suite..

Sabre d’officier d’infanterie de marine modèle 1855

Articles par à Jan 25, 2018 dans Sabre, Slider | 0 commentaires

Sabre d’officier d’infanterie de marine modèle 1855

Sabre d’officier d’infanterie de marine modèle 1855, d’époque IIIème république. Monture en bronze ciselé et doré. Calotte à longue queue. Fusée de corne noire filigranée. Branche de garde arrondie présentant un œillet en partie supérieure. Plateau ajouré décoré sur les deux faces, de volutes, rinceaux, feuilles de chêne et de lauriers. La partie centrale présente une ancre encordée brochant sur quatre drapeaux. Quillon en crosse orné d’une fleur et face antérieure du plateau ajourée d’un rameau de laurier. Lame blanche (81,5 cm), à faible courbure et contre tranchant (quelques légères taches), gravée au dos :  » M re d’arme (sic) de Chât t Février 1882 Ad Inf rie de Marine 1855″. Fourreau de cuir sur alèses à trois garnitures en laiton très ouvragées et dorées. La chape supportant le premier anneau, comporte un petit bouton ciselé d’une tête de vieillard ainsi qu’un cartouche rectangulaire figurant une ancre brochant sur deux drapeaux.  La pièce intermédiaire qui comporte le second anneau, présente des instruments de navigation (longue vue, globe céleste), ainsi que des cordages et instruments de musique. La bouterolle, pour sa part, est ornée d’un dard en ronde-bosse et de coquilles St Jacques. Les bordures de ces éléments sont soulignées d’accolades finement ouvragées. VENDU....

Lire la suite..

Sabre d’officier de cavalerie légère Modèle 1822

Articles par à Jan 25, 2018 dans Sabre, Slider | 0 commentaires

Sabre d’officier de cavalerie légère Modèle 1822

Sabre d’officier de cavalerie légère modèle 1822/82 de fabrication privée. Monture en bronze ciselé et doré. Calotte à queue courte ciselée de lauriers. Branche de garde ornée en partie supérieure d’une fleur et de feuilles d’acanthe. La base des deux branches secondaires est ornée sur les deux faces de feuilles de lauriers. Plateau de garde « en bec » peu prononcé, orné d’une palmette. Fusée de corne noire filigranée. Lame courbe (93 cm), blanche poinçonnée au talon du fourbisseur Backes à Paris. Fourreau en tôle d’acier à un seul anneau de bélière (Quelques points de rouille très légère et deux petits enfoncements côté tranchant, en partie médiane). Sabre à finir de nettoyer, lame et fusée à l’état proche du neuf et importants restes de dorure sur la monture sous une couche de crasse. (Seuls le pommeau et la fusée ont commencé d’être nettoyés). Prix : 280...

Lire la suite..

Epée d’officier supérieur d’état-major, Premier Empire

Articles par à Jan 25, 2018 dans Epée, Slider | 0 commentaires

Epée d’officier supérieur d’état-major, Premier Empire

Très belle épée d’officier supérieur d’état-major, d’époque Premier Empire. Monture en bronze ciselé et doré (dorure d’origine présente à 70 %). Pommeau incliné, ciselé de lauriers et de feuilles d’acanthe. En partie basse et sur chaque face dans un cartouche, les « cigares » et foudres, attributs d’état-major. Branche de garde arrondie gravée d’une frises de lauriers. Elle comporte au centre et sur chaque face, une tête d’aigle dans un médaillon circulaire. Fusée à plaquettes de nacre. La plaquette extérieure est ornée en son centre d’un médaillon losangique présentant une épée brochant sur une couronne de lauriers. Plateau « aux lions affrontés » (une légère fêlure au dos), orné à profusion de lauriers ainsi que d’attributs militaires. Au centre, une couronne de lauriers entoure un profil de Napoléon en argent. L’attribut central d’origine de cette épée a été supprimé en 1814, suite au changement de régime politique. Mais durant les 100 jours, avec le retour de Napoléon, le propriétaire a opté pour une ré-actualisation politique de son épée. Pour ce faire, il a fait procéder au rivetage d’ une monnaie d’argent au profil de l’empereur. Cette méthode rapide et au moindre coût, semble d’ailleurs avoir été fréquemment retenue à l’époque (à rapprocher par exemple avec des exemplaires de sabres d’officiers d’infanterie de la Garde Impériale figurant dans diverses publications). Quillon à rouleau figurant une fleur. Lame triangulaire (77,5 cm) en patine grise, gravée au tiers, des classique fleurettes, et signée au talon  » Goze, Md fourbisseur à Metz ». Fourreau de cuir noir sur alèses, chape ciselée à bouton en palmette et bouterolle à boule unie. Prix : 950...

Lire la suite..