Epée

Epée d’officier supérieur d’époque Premier Empire.

Articles par à Mar 18, 2016 dans Epée, Slider | 0 commentaires

Epée d’officier supérieur d’époque Premier Empire.

Epée d’officier supérieur Premier Empire. Belle monture en bonze doré d’une très grande qualité de ciselure (dorure d’origine présente à 80 %). Pommeau incliné vers l’avant, ciselé d’une frise de lauriers sur le pourtour et figurant dans un cartouche sur chaque face, un bâton de foudre ailé avec des éclairs. Fusée cloisonnée de nacre unie comportant des tigelles ciselées de fleurettes aux angles. Garde ciselée en partie haute d’une tête d’aigle, puis d’une chute de virgules foliacées. Le clavier ciselé sur l’extérieur d’une frise de lauriers, présente en son centre une déesse antique couchée. Quillon sculpté d’une tête de lion. Lame (80 cm), à double tranchant et méplat central, gravée « N K » au talon puis des classiques fleurettes et trophées d’armes. Le premiers tiers comporte encore une large part de bleu et or tandis que la seconde partie est en patine noire mais sans oxydation profonde (un léger nettoyage est suffisant pour retrouver son poli d’origine). Prix : 600...

Lire la suite..

Epée de la fin du règne de Louis XVI / révolution.

Articles par à Mar 17, 2016 dans Epée, Slider | 0 commentaires

Epée de la fin du règne de Louis XVI / révolution.

  Epée dite « épée-uniforme », vers 1786-1789. Monture en bronze argenté (argenture d’origine présente à 75%). Pommeau au casque à grille empanaché. Fusée filigranée de fils d’argent (un peu distendus) comportant deux bagues de fils tressés en partie haute et basse. Branche de garde et quillon à pans. Plateau asymétrique à échancrure, incliné sur sa face avant. Lame triangulaire (83,5 cm), marquée  » I S et C » au talon (pour  Johan Shimelbusch et Cie à Solingen). Elle est gravée au tiers des classiques trophées d’armes et de feuillages et présente encore en grande partie le bleu et la dorure (le bleu a viré au noir). Bon fourreau de cuir à deux garnitures en laiton argenté décorées au trait Vendue...

Lire la suite..

Epée d’officier supérieur Modèle 1816.

Articles par à Fév 14, 2016 dans Epée, Slider | 0 commentaires

Epée d’officier supérieur Modèle 1816.

Epée d’officier supérieur Modèle 1816. Monture en bronze doré (dorure d’origine à 95 %). Pommeau ciselé des foudres d’état-major. Garde comportant une bague centrale avec de chaque côté et sur chaque face, une frise de feuilles de chêne et de lauriers. Fusée d’écaille filigranée d’un fil surlié. Le plateau figure en son centre un écu couronné comportant trois grandes fleurs de lys, avec de part et d’autre un rameau de lauriers. Le tout reposant sur un faisceau de six drapeaux. Quillon ciselé d’une tête de lion. Contre clavier « à pompe », fonctionnel. Lame (81,5 cm) de section losangique, gravée Manuf-ture R de Klingenthal, Coulaux et Cie, présentant deux gouttières sur la moitié de la longueur sur chaque face. (deux poinçons « B » et « D » sous couronnes de chaque côtés au talon, lame sans oxydation mais en patine grise, cravate rouge enfilée autour du talon ultérieurement) Fourreau de cuir sur ossature (vraisemblablement postérieur) à deux garnitures laiton. La chape comporte un bouton orné d’une palmette et la bouterolle est ciselée de frises de feuillages.   Prix :...

Lire la suite..

Epée de général de brigade Second Empire

Articles par à Déc 2, 2015 dans Epée, Slider | 0 commentaires

Epée de général de brigade Second Empire

Epée de général de brigade du modèle de 1852. Monture en bronze doré abondamment décorée d’aigles, de feuillages et rinceaux, ainsi que de foudres. Fusée de corne brune filigranée. Le clavier comporte en son centre une aigle impériale brochant sur un faisceau de six drapeaux. De part et d’autre, les deux étoiles d’argent du grade son fixées par rivetage. Le dessous du clavier comporte le marquage :  » FD » ainsi que « Feur BREVETE de  SM L’EMPEREUR « . Contre clavier « à pompe » parfaitement fonctionnel. Lame blanche (75 cm),à deux tranchants et arrête centrale poinçonnée d’un H et d’un  S cerclés au talon. Bon fourreau « façon parchemin » (la couleur a viré au jaune et est un peu écaillée), muni de sa chape et de sa bouterolle ciselée, toutes deux bien conformes au modèle. Prix : 850 Euros....

Lire la suite..

Forte épée de général de Division du Comte PAJOL

Articles par à Juin 11, 2015 dans Antiquité, Epée, Slider | 0 commentaires

Forte épée de général de Division du Comte PAJOL

Forte épée de général de division ayant appartenu au Comte d’Empire Pajol . Importante monture à clavier orné d’un trophée d’état major comportant deux étoiles d’argent rivetées, une troisième a été rapportée ultérieurement. Pommeau à facettes hexagonal, fusée de corne filigranée. Lame plate à triple gorge signée de Klingenthal, Coulaux et Cie. Fourreau d’acier bleui à deux garnitures en laiton ciselé et doré. Sa dragonne comporte deux étoiles d’argent. Cette épée a été vendue le 13 décembre 2009 en l’hôtel des ventes de Senlis où fut dispersée une partie des souvenirs du Général Comte Pajol. Deux épée de ce modèle figuraient à cette vente, toutes deux attribuées à Claude-Pierre PAJOL, Général de Cavalerie ayant débuté sa carrière en 1791 comme sergent-major et mis en disponibilité en 1842. Son nom figure au côté nord de l’arc de triomphe à Paris. Cette pièce exceptionnelle est vendue avec photocopies du catalogue de la vente de Senlis, facture d’achat ainsi qu’états de services du Comte PAJOL....

Lire la suite..

Epée d’Officier 1er Empire dite « en toile d’araignée »

Articles par à Avr 6, 2015 dans Epée, Slider | 0 commentaires

Epée d’Officier 1er Empire dite « en toile d’araignée »

Epée d’officier avec monture en bronze argenté (argent à 20 %), pommeau en crosse orné d’une feuille acanthe. Branche de garde comportant la tête de lion sur la partie médiane, clavier en toile d’araignée, quillon à la marguerite. Fusée de corne godronnée. Lame (80,5cm) munie d’un couvre chape (très fortement nettoyée) seule la lettre « S » indiquant un fabricant de Solingen (SHF, SetK, etc….)   demeure visible à la base. VENDU                    ...

Lire la suite..