Slider

Sabre d’officier Autrichien modèle 1837

Articles par à Nov 12, 2017 dans Sabre, Slider | 0 commentaires

Sabre d’officier Autrichien modèle  1837

Sabre d’officier Autrichien modèle 1837 modifié vers 1890 par suppression du second anneau de fourreau. Monture entièrement en acier. Fusée recouverte de galuchat gris filigrané. Large garde « à la Blücher », avec quillon à rouleau et demi oreillons. Pommeau en crosse à longue queue. Lame courbe à dos rond, contre-tranchant et pan creux. Elle est gravée au dos en lettres cursives : « G H Kohl Waffenfabrickant à Stuttgart ». Fourreau en acier à cuvette moulurée fixée par deux vis et un anneau monté sur bossette. Dard en lyre. Prix : 500...

Lire la suite..

Pesh-kabz, Inde, milieu XVIIIème siècle.

Articles par à Oct 22, 2017 dans Antiquité, Slider | 0 commentaires

Pesh-kabz, Inde, milieu XVIIIème siècle.

Important Pesh-kabz, Inde Moghul,milieu XVIIIème siècle. Très grosse poignée (13 cm),en jade vert foncé tirant sur le noir (néphrite), comportant au sommet un anneau de dragonne en laiton, finement travaillé à jours. Puissante lame en très fin damas (34 cm), à dos plat, signée au talon en caractères sanscrits. Fourreau de galuchat vert sur ossature bois (galuchat sans doute postérieur). En dépit de son fourreau re-gaîné ultérieurement, cette pièce est exceptionnelle de par ses dimensions et son état général. Prix : 4 800 Euros.  ...

Lire la suite..

Dague Perse, milieu XIXème Siècle

Articles par à Oct 22, 2017 dans Antiquité, Slider | 0 commentaires

Dague Perse, milieu XIXème Siècle

Dague Perse, milieu XIXème siècle. Grande poignée en os (13,5 cm), abondamment sculptée en ronde-bosse de personnages royaux et de motifs géométriques. Puissante lame à forte courbure (26cm) à deux tranchants, gravée au tiers et sur chacune des faces, de fines volutes et d’entrelacs (restes de dorure). La première moitié de l’un des tranchants, ménage un dos plat ouvragé, sur lequel figurent également de fines gravures. Sans fourreau. Prix : 1 500 Euros....

Lire la suite..

Sabre à l’orientale d’époque Premier Empire

Articles par à Oct 8, 2017 dans Sabre, Slider | 0 commentaires

Sabre à l’orientale d’époque Premier Empire

Très beau sabre Français à l’orientale, de type « Kilidj », d’époque Premier Empire. Longue poignée « en crosse » à plaquettes de corne blonde (un léger fêle sur la face interne), comportant en partie haute, des œillets de dragonne, gravés de stries et soulignés d’une frise de perles. Un médaillon ovale figure sur chaque face en partie centrale. Large croisière « à l’orientale » à quillons en amandes. Elle est très finement gravée sur le pourtour et présente des fleurs au centre. Puissante lame plate « de prise », de type « Kilidj » (79 cm), en damas de très grande qualité. Cette lame a très probablement été fabriquée vers 1730-1750 en raison de la double signature en Kofgari qui y figure : L’une demeure bien visible tandis que la seconde, située plus haut est en grande partie masquée par les renforts d’acier,typiques des montages de soies européens (quelques manques en bordure de la signature). Fourreau de chagrin noir sur ossature bois, avec couture métallique sur l’une des faces (cuir ciré et un peu rétréci près des garnitures). Il comporte quatre garnitures en laiton doré, finement gravées sur les deux faces, de motifs floraux et de rinceaux. (restes de dorure dans les creux). Ce sabre, tant dans son style général et son ornementation, que dans sa qualité d’exécution, est à rapprocher des productions du fourbisseur Parisien Pirmet, qui exerçait durant le Premier Empire. Prix : 4 800...

Lire la suite..

Exceptionnelle dague de chasse, donnée par le Roi Louis XVI

Articles par à Oct 8, 2017 dans Antiquité, Slider | 0 commentaires

Exceptionnelle dague de chasse, donnée par le Roi Louis XVI

Très rare dague de chasse, donnée par le Roi Louis XVI au comte de Rodez-Bénavent. Pommeau figurant une tête de lion très finement gravée et dorée. Fusée d’ivoire filigranée (quelques fêles dûs à l’âge et très légers manques en partie haute). Garde « en caisson » prolongée de part et d’autre de quillons « en béliers antiques » se terminant chacun par une tête de lion en ronde-bosse (quillons anciennement ressoudés à l’étain). Forte lame plate (57 cm), vraisemblablement en acier Damas, présentant au talon, deux pièces de renfort en demi-lunes en acier mouluré. Bon fourreau de chagrin sur ossature bois. Il comporte trois garnitures en laiton doré, très profondément ciselées sur leurs deux faces, d’accolades, de volutes et de cartouches. Les deux premières garnitures supportant des anneaux et un bouton mouluré. Le dos de la chape est gravé en lettres capitales : « DONNE PAR LE ROI  LOUIS XVI A MARC, ANTOINE, JOSEPH, COMTE DE RODEZ-BENAVENT » Marc, Antoine, Joseph, vicomte de Bénavent est Capitaine-Commandant au Régiment Colonel Général en 1784. Reçu à Versailles avec les honneurs de la cour, le 15 Mai 1784, il est « fait » comte de Rodez-Bénavent par le Roi et admis à monter dans le carrosse royal la même année. Chevalier de l’ordre de Saint Louis en 1786, on le retrouve Major au régiment Royal-Infanterie en 1788, puis Premier Lieutenant-Colonel dans ce même Régiment en 1791. Parti en immigration, il commande une compagnie de Chasseurs-Nobles à l’armée de Condé. Revenu en France à la chute de l’Empire, il décède en son hôtel particulier Parisien en 1815. Sa descendance s’illustrera tout particulièrement dans le domaine politique, tout au long du XIXème siècle. Tous les éléments qui constituent cette pièce, font preuve d’une qualité d’exécution et de finition réellement hors du commun. Prix : 5 500 Euros....

Lire la suite..

Sabre des Cent Gardes

Articles par à Août 6, 2017 dans Sabre, Slider | 0 commentaires

Sabre des Cent Gardes

Sabre des Cent Gardes, modèle 1854. Pommeau à queue courte, gravée d’une frise de lauriers et fusée de corne brune filigranée. Monture en laiton ciselé et doré, à branche principale arrondie et trois branches secondaires supportant un important médaillon central, sur lequel est rivetée une étoile rayonnante argentée à huit branches. Au centre de cette étoile, figure un large médaillon très finement ciselé, aux grandes armes Impériales dorées . Lame droite, blanche (100 cm) à gouttière centrale, gravée au dos : « Mre Imp=le De Chât=t Avril 1854 » (Lame sans aucune piqûre et encore dans la graisse). Bon fourreau conforme au modèle, mais de fabrication allégée, signé au dos : Mx MANCEAUX PARIS (pour Jules Manceaux fourbisseur de SM l’Empereur et de la Garde Impériale à Paris – fourreau sans aucun coup ni oxydation importante). Prix : 4 800 Euros....

Lire la suite..